Archives pour la catégorie Sauts de puces…

50ème jour… je vais voir ailleurs si j’y suis!!!

Et oui, mesdames et messieurs… Au 50ème jour, les 50 Mo généreusement attribués par « unblog » sont aujourd’hui… « peau de chagrin »… Coïncidence??? Je ne sais pas trop… Vous savez, ici, le mystique prend souvent le pas sur la logique!!! En tout état de cause, il me faut donc… déménager!!!…

demenagement2.jpg

Heureusement, j’ai un peu l’habitude des valises et des cartons, et je vous ai donc « concocté » un  » le chat mallow Mali 2″ pour ces derniers 15 jours de séjour !!! : http://chatmali2.unblog.fr/ … Comme vous pouvez le constater, vous n’irez pas bien loin!!! C’est d’ailleurs pourquoi cet article apparaît dans la catégorie « sauts de puce »… (sourire???)

Je vous présente, d’ores et déjà, mes plus humbles excuses pour le dérangement (généralement, ça, ça énerve!!!) car il se peut que cela ne soit pas tout à fait bien ordonné dans ma nouvelle demeure… voire même un peu… vide, dans un premier temps!!! Mais je vais faire au plus vite pour que vous ne soyez pas trop perturbés!!!
Et puisqu’il me reste encore un tout petit « espace »… je vous offre une photo sympa!!!

Juste un peu d’eau… pour le voyage!!!

transporteau1.jpg

A tout de suite… c’est le cas de le dire!!!

Selingue… visite chez les orpailleurs

Bon, on est dimanche, il fait un temps magnifique, et le programme c’est « visite chez les orpailleurs ». Je sais, c’est déjà écrit dans le titre, mais bon,… je situe le contexte!!! 
Et vu que la route (dont je vous parlais hier) s’arrête « pile-poil » après le barrage, il nous faut prendre une piste sur une distance de 37 km, ce qui nous prend quand même un peu plus d’une heure et quinze minutes (là, c’est la partie « roulante »…)

selingorppiste1.jpg

Et, de temps en temps, le long de la piste, nous découvrons des champs entiers de termitières…

selingorptermit1.jpg

Rodriguo, le grand frère de Lucia, est très intrigué…

selingorptermit2.jpg

Alors notre guide ouvre l’une d’entre elles…

selingorptermit3.jpg

et nous y découvrons une activité semblable à celle d’une fourmilière, sauf que là… ce sont des termites!!! (forcément!)

selingorptermit4.jpg

mais pas comme des « chez nous »!!!… des grosses!!!

selingorptermit5.jpg

Et ce n’est donc que plus d’une heure après notre départ que, au détour de la piste, notre guide nous mène (oui, parce que « notre guide nous guide »… ça l’fée pas!!!) sur un site d’orpailleurs. Ces sites sont itinérants et pour les trouver, il est fortement conseillé d’être guidés (d’où le guide… CQFD!!!)

selingorpchampdepuits1.jpg

Et comme les puits qui ont été exploités ne sont pas condamnés, il est fortement conseillé de regarder où l’on met les pieds!!! … ou son chien!!!

selingorpchampdepuits2.jpg

parce que, « mine de rien »… c’est profond! (entre quinze et dix huit mètres) et pour remonter, on distingue des « marches » qui sont creusées, à intervalles réguliers (ici sur la gauche de la photo… à huit heures précisément, enfin, ça c’est une histoire d’aiguilles d’horloge!!!)

selingorppuit1.jpg

D’ailleurs, au moment où nous passons, un homme est en bas (les deux points lumineux, au fond, au dessus des reflets du flash de l’appareil photo). En fait, il est en train de creuser, en latéral, car les puits communiquent entre eux, au moins deux par deux…

selingorppuit2.jpg

et certains sont plus « renforcés » que d’autres

selingorppuit3.jpg

Nous avons d’ailleurs la chance de pouvoir voir l’un d’entre eux en pleine action de « forage », car ce n’est ni plus ni moins que le cas…

selingorpmineur1.jpg

Sachant la température qui règne (plus de 35°)… la poussière… on se dit que cet homme a beaucoup de courage…

selingorpmineur2.jpg

Plus loin, nous trouvons un autre groupe… Alors que des hommes se contentent de regarder… c’est une femme, avec son bébé dans le dos, qui remonte des petits paniers chargés de quartz (extrait du fond du puit)…

selingorpfemmeaupuit3.jpg

…et amasse ainsi, inlassablement, un tas qui sera concassé

selingorpfemmeaupuit4.jpg

soit directement avec un morceau de bois, de façon très rudimentaire,

selingorpconcass1.jpg

soit avec un pilon

selingorpconcass2.jpg

et tous ces efforts sont parfois récompensés par un maigre butin… ici, sur la photo, des petits grains d’or sur la droite du fond de la calebasse (à trois heures, pour les amateurs d’aiguille d’horloge!!!)

selingorpcalebasse1.jpg

Plus loin encore, des femmes tirent l’eau d’un puit

selingorpfemmeaupuit1.jpg

d’autres, remontent la boue pour y chercher le précieux minerais

selingorpfemmeaupuit2.jpg

« Tous ces efforts doivent au moins être récompensés », pensons-nous, et l’on suppose que ces orpailleurs doivent vivre dans des conditions plus aisées qu’ailleurs… A voir le village, on se rend vite compte qu’il n’en est rien…

selingorpvillage2.jpg

Et même la maison qui est sans doute est celle d’un orpailleur aisé (une moto et une antenne télé!) ne fait quand même pas figure de palace!!!

selingorpvillage1.jpg

Alors… après cette visite… on prend une solide leçon d’humilité et l’on se dit que vraiment:
« Tout ce qui brille n’est pas d’or »!!!

Selingue… paillote et farniente!!!

Samedi matin, c’était donc départ pour Selingue, situé à deux heures de route de Bamako. Et pour une fois, dire « route » est vraiment un terme approprié, puisque cet axe qui mène à la Guinée vient juste d’être refait. Alors pourquoi Selingue? Si vous ouvrez votre guide du petit futé (que vous vous êtes empressé d’acheter, bien sûr) à la page 152, vous pourrez y lire que c’est la destination privilégiée des coopérants et des expatriés. C’était déjà vrai jusqu’il y a environ un an, puisque de nombreux bâtiments laissés vide au départ des exploitants du barrage permettaient un logement correcte et donc une destination proche et propice aux week-end des coopérants résidant à Bamako.

selingbarrage.jpg

Mais depuis un an, un autre expatrié, Cyrill (personnage étonnant par sa ressemblance avec l’acteur Jean Reno, tant physiquement que dans le ton de la voix!),  a ouvert un petit village de bungallows dans un cadre vraiment très agréable, en bordure de l’immense lac formé par la retenue des eaux du barrage. Et il en a fait un endroit des plus plaisant où l’on mange sous une énorme paillotte sur pillotis

selingresto1.jpg

dans un cadre enchanteur et une cuisine de qualité (ce qui suffisamment rare pour être souligné!)

selingresto2.jpg

Et le lac vous offre des vues magnifiques…

selingbarque1.jpg

telle encore celle, des pêcheurs au petit matin

selingpecheur1.jpg

ou de la végétation livrée aux caprices de la montée ou de la descente des eaux

selingarbrelac.jpg

… et si vous n’avez pas confiance à vous baigner dans le lac, Cyrill a pensé à vous…

selingpiscine.jpg

alors, entre promenade sur barque ou en pédalo et jeux dans la piscine, le soir venu, après s’être pris une « fanny » retentissante à la pétanque…, un petit nid douillet façon local vous attend…

selingcabanon1.jpg

N’est-il pas vrai que c’est proprement… féé…rique et que l’on y rêve d’y passer un week-end en amoureux? (Bon, moi, c’était avec Papy, mon colloc… mais bon… ça le fait quand même!!!). D’ailleurs, Papy ça serait sympa que lorsque j’arrive péniblement à m’approcher du cochonnet, tu arrêtes de me virer ma boule!!!
Je sais, je sais… la vie est dure… et ici aussi, on a nos soucis!!!

Toutefois, ATTENTION!!!
Il peut arriver que l’on rencontre un petit animal mystérieux… espiègle, malicieux et souvent… incompréhensible!… qui répond (quelquefois) au prénom de… Lucia!!!

                         selingregardvert.jpg

« Lucia, yo te le dice una ultima vez… no soy solo uno viejo bourrico!!! » (bon, pour les puristes en espagnol, désolé pour l’approximatif !!!)
Pour le reste… demain… visite chez les orpailleurs!

25ème jour – SIBI

Au moment où vous me lisez, eh bien moi… je broie du noir!…
Non, ce n’est pas un mauvais jeu de mots et surtout pas… SURTOUT PAS  un propos xénophobe! Non, surtout pas!!! Seulement, pour la cinquième fois de la journée, l’électricté est coupée et comme il est tout juste 18h00 ici, et bien, la pièce dans laquelle je me trouve est plongée dans l’obscurité… Heureusement donc que je « prépare » mes petits mots sur le bloc note et non pas en direct sur le blog… sinon j’étais Tintin!!! (bon, lui c’est au Congo, moi au Mali… en même temps, pour ceux qui me connaissent bien, la houpette… c’est raté!!!)
Mais je délire, je délire… et je n’ai même pas le palu! d’ailleurs… l’électricité revient!!!
Alors, pour ceux qui suivent, je rentre de MOPTI… et c’était… BIEN!!!…
Mais avant que de commencer le récit de mes différentes péripéties là-bas, je vous dois bien de revenir un peu en arrière… car si nous sommes aujourd’hui au 32ème jour de mon séjour, je pense qu’il est bon de jeter un petit coup d’oeil au 25ème jour, soit donc il y a tout juste une semaine, pour vous relater mon petit voyage à SIBI…
SIBI… mes camarades m’ont dit « c’est à deux heures de Bamako, une heure de route, une heure de piste »…
2 heures?…ok, on y va!!!
Sauf qu’ici, la notion de route est assez aléatoire…
Vous voulez voir???

sibilatrite1.jpg

mais là, c’est rien… on va se rapprocher un peu… (j’ai l’impression de me retrouver en Nouvelle Calédonie, à Népoui!!!)

sibilatrite2.jpg

… et l’on se demande bien comment certains s’y retrouvent…

sibilatrite3.jpg

parce que…
même un zébu… n’y retrouverait pas…
sibilatrite4.jpg

ses petits!!!

sibilatrite5.jpg

Et puis, au bout d’un certain temps… on tombe sur le panneau qui tue!!!

panneausibi.jpg

Légende: « PRS »: pour les « ceux-ce » qui n’avaient pas compris, c’est juste un « racket » de 10 balles par personne pour continuer le chemin… Là dessus… le Mali est irréprochable… quand il s’agit de monter des « coquilles vides »…

comittourismesibi.jpg

car le comité de tourisme « existe »!!!… enfin…
… mais pour la piste, EN REVANCHE, c’est vraiment de la piste…
…seche…

piste1.jpg

…ou humide…

piste2.jpg

même que quelquefois… on se demande vraiment comme certains passent sans avoir un 4×4!!!

pistefranchissement1.jpg

pistefranchissement2.jpg

pistefranchissement3.jpg

et de loin… on commence à apercevoir notre première destination…

arche1.jpg

… l’Arche de Kamadjan!!!

arche2.jpg

et au final… on arrive quand même…

panneaukamadjan.jpg

Et là… c’est un peu le choc!!!
… car à l’approche de l’arche… la roche se fait sublime…
en « texture » et couleurs

arche3.jpg

arche4.jpg Ici… la roche c’est la magie… 

rochearche1.jpg 

qui s’impose à nos yeux  

rochearche2.jpg et l’on peut y voir tout ce que notre imagination veut y voir… 
une chaussure à l’envers?

rocherchaussure.jpg

ou alors… une autre histoire de… pieds???

rochepenis1.jpg
… Mais de plus près, le doute est moins possible!!!
rochepenis2.jpg

Bon… en même temps… c’est vrai que la solitude… pèse!!! Alors changeons de sujet!!!
On passe donc sous l’arche…

sousarche1.jpget la roche est (???) j’en perds un peu mes mots…

couleurroche1.jpg

et l’on découvre alors la plaine que nous venons de traverser…

vueplaine1.jpg

et puis, on repart vers la cascade de SIBI, toujours par la piste, en traversant quelques villages

village11.jpg

où des enfants nous accueillent en lançant « toubab, toubab, cadeau!!! »

sibienfants2.jpg

sibienfants3.jpg

sibienfants1.jpg

même que quelquefois, cela donne des images un peu… « originales »?

sibienfants4.jpg

Arrivés à la cascade… on la découvre par le haut…

hautcascade1.jpg

…le centre…

cascade1.jpg

…puis le bas…

planeau1.jpg

Et comme il fait vraiment très chaud… même les chats n’ont pas peur de se mouiller!!!

chatmouill.jpg

Et bien, là… c’est FINI!!!
(après, on est rentré, le voyage dans l’autre sens, la poussière de la latérite, les trous de la piste, l’envie de prendre une bonne douche… le match de rugby… et la claque qu’on s’est pris par les anglais… alors, tout ça… on passe!!! Ok???)

 

8ème jour – KOULIKOURO

Aujourd’hui, on quitte Bamako pour se diriger vers Koulikouro. Sur mon guide du petit futé, j’apprends que cette grosse bourgade est située à 70 km au nord est de Bamako et que la route est entièrement goudronnée pour y arriver. Certes…, mais bien que partant à 6h15, il nous faudra plus d’une heure et demi pour y arriver. Au programme ce matin, un aspect professionnel et un aspect ludique. Le premier n’ayant que peu d’intérêt, je vais donc me contenter de traiter le second volet de cette matinée.
Tout d’abord, un petit clin d’oeil…
J’ai retrouvé deux vieilles connaissances sur le bord de la route. Ayant troqué leur motocyclettes pour s’offrir le voyage, nos deux touristes se sont fait détroussés par les touaregs en voulant traverser le pays du Nord au sud et c’est donc aux portes de Koulikouro que je les ai retrouvé, n’ayant plus d’autre alternative que de se nourrir… local!!!
Tof et Marco, faudrait être plus prévoyants, à l’avenir:

anes1.jpg

Pour les autres, cela vous dit une petite ballade sur le fleuve Niger?
Embarqués sur deux pirogues, …
 

pirogues1.jpg 

pirogues2.jpg

…nous redescendons le Niger vers le Sud sur quelques kilomètres en cotoyant un paysage magnifique:

vuecote1.jpg

Et nous continuons notre « périple », intrigués que nous sommes par un rassemblement étrange:

pirogues3.jpg

Qu’est-ce cela donc? De loin, on pourrait supposer une manif de pecheurs en colère et il nous faut donc nous rapprocher davantage:

ramasseurssable1.jpg

Ce ne sont pas des pecheurs, enfin pas tout à fait…
Ce sont des ramasseurs de sable, car Koulikouro est en fait le port fluvial de Bamako et c’est de là que partent tous les bateaux pour rejoindre les villes du nord du pays. Mais c’est aussi le « vivier » du matériel de construction de base, le sable. Toutes ces embarcations passent donc leur journée à drainer le fond du fleuve, d’une façon très artisanale:

ramasseurssable2.jpg

Un homme descend le seau jusqu’au fond pour que ses camarades en remontent le sable. Ce n’est que lorsque l’embarcation est à la limite de couler que la marchandise (tamisée à bord) est amenée sur le rivage pour être ensuite charriée dans des camions qui partent vers Bamako ou Segou.

ramasseurssable3.jpg

Quand on voit la couleur de l’eau et l’absence d’équipement du plongeur, on se dit que celui-ci a beaucoup de courage!

couleurniger.jpg

Le petit futé parlait de « St Tropez africain »… Je n’y ai pas vu cela, moi… Il est vrai que nous n’avons pas eu l’occasion de traverser le fleuve…

Et sur le chemin du retour, encore ces images à faire « défrisier » un ex-responsable de la sécurité routière… transportcamion1.jpgtransportcamion2.jpgC’est l’Afrique, quoi???… je ne vous l’ai pas déjà dit???

 

MERVEILLE DU MONDE |
Les aventures de Myrtille |
Céline et Fabrice débarquen... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | A la recherche des communau...
| berbere kingdom
| Nëkwéta Surf Camp